Savoir en actes

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 8 avril 2010

La tête dans les nuages ...

En ce moment, je fais de la veille sur différents sujets et différents outils. Une image valant mieux qu'un long discours, cela donne ceci :

Il s'agit d'une représentation graphique du nuage de tags de mes signets stockés à l'aide de Delicious, outil de gestion collaborative en ligne de signets que j'utilise le plus souvent. Est-il nécessaire de préciser que la taille des mots-clés est proportionnelle au nombre de références indexées avec ce marqueur ?

Cela donne une vison assez réaliste de ce qui m'a occupé l'esprit depuis ces deux ou trois dernières années (avant je n'utilisais pas delicious).

Cette image a été réalisée à l'aide du site Wordle qui permet de créer et de configurer facilement (choix des polices, couleurs, orientation du texte, ...) des nuages de mots à partir d'une liste saisie, d'une adresse de page web ou d'un compte delicious.

mercredi 25 février 2009

Appel au Black-out du Net en France en "Riposte" au projet de Loi "internet et Création" (ou HADOPI)

Je souscris à l'inquiétude de Michel Briand exprimée dans son article : Les accès publics wi-fi sous contrôle d’une liste blanche ? et j'invite les lieux d'accès publics à internet à se mobiliser sur cette question d'actualité.

J'ai publié à mon tour sur le site de CRéATIF un article sur cette question : "L'accès à internet n'est pas une liberté fondamentale" ( C’est le député Franck Riester, rapporteur du projet de loi « Création et Internet » qui l’a dit).

La Quadrature du Net, une initiative de Philippe Aigrain et Jérémie Zimmermann, appelle aujourd’hui les auteurs, éditeurs, webmestres de sites web français à procéder à un black-out volontaire de leurs sites jusqu’à l’examen de la loi par l’assemblée nationale en mars.

Cette action menée en Nouvelle-Zélande vient d’aboutir au recul du gouvernement qui souhaitait imposer un principe de "riposte graduée", comme le projet de loi en France .

Voilà pourquoi le fond du web est noir en ce moment ...



vendredi 28 novembre 2008

Photographie en coupe du "fossé numérique"


Fossé numérique

Depuis longtemps, je cherchais une image illustrant simplement en quoi consistait ce fameux "fossé numérique. En feuilletant un rapport du CREDOC avant de m'endormir (véridique, au moins ausi efficace que de compter les moutons ...), je l'ai trouvé :-) !

En 2007, il y a un fossé très net qui s'est creusé entre ceux/celles qui utilisent internet tous les jours (41 %) et ceux/celles qui ne l'utilisent jamais (39%).

Entre ces deux polarités extrêmes de profils d'usages, on voit bien qu'il ne reste plus beaucoup de place pour des usages sporadiques, hebdomadaires voire plus rares.

C'est là que ce trouve à mon sens le fossé, et il n'arrête pas de se creuser.

Lire la suite...

jeudi 24 mai 2007

République 2.0 : Mobilité, Equité, Convivialité

A la recherche d'un nouveau triptype à inscrire au frontispice des portails locaux des territoires numériques ...

République 2.0

Une révolution numérique pour changer de logiciel ?

La campagne pour les élections présidentielles a donné lieu de la part de chaque candidat, a des propositions en matière de politique numérique. Un certain nombre de lobbyistes y sont allés de leurs propositions (Renaissance numérique) ou de leurs questionnaires à destination des candidats (Le Monde Informatique, Netpolitique, candidats.fr ...)

Nous avons tenté de les répertorier (voir « Lutte contre l’exclusion numérique : que proposent les 2 candidats à la présidentielle ? » scénario N°1 : Sarko Président / scénario N°2 : Ségo Présidente) et d'analyser certaines propositions (voir 2010, internet pour tous ?).

L'impression générale qui se dégage de la lecture de ces programmes à court terme, est qu'à droite comme à gauche en passant par le centre, les fondamentaux semblent les mêmes sur bien des points et qu'ils ne permettent pas de distinguer des formes d'action publique bien distinctes.

A plusieurs reprises dans la campagne, venant de divers bords se proposant de rénover la vie politique, l'expression « il faut changer de logiciel » a fait florès. Contaminé par le buzz ambiant autour du « web 2.0 », le rapport Rocard se lance ainsi à parler de « République 2.0 », version high tech de la « VIème République », pour ceux qui trouveraient les chiffres romains un peu ringards.

Pourtant, pas grand chose dans la centaine de propositions de ce rapport qui soit capable d'insuffler au lecteur un semblant d'enthousiasme. Les technomarketeurs nous chantent à tue-tête la « révolution numérique », pendant que les technocrates fredonnent une évolution logicielle mineure se contentant de corriger quelques bugs.

Et si nous essayions, plutôt que de « changer de logiciel », de réinterroger quelques paradigmes (postulats de départ plus ou moins explicites) qui ont guidé jusqu'ici les politiques publiques et d'en imaginer d'autres, plus conformes aux enjeux de demain.

Lire la suite...

dimanche 15 avril 2007

2010, internet pour tous ?

Je viens de passer une partie du week-end a rédiger un article politique de fond, afin de passer au crible "15 mesures pour réduire la fracture numérique" proposées par "Renaissance numérique", un think tank rassemblant dirigeants d’entreprises du monde du net et universitaires.

Le résultat de ces cogitations qui mûrissent depuis quelques semaines se trouve sur le site de CRéATIF :
« 2010, Internet pour tous », lecture critique des propositions de "Renaissance numérique

Cela m'a donné envie de me recoller à ce genre d'exercice. Les prochaines cibles en vue seront le dernier rapport de Michel Rocard "République 2.0" et l'excellent livre "Le défi numérique des territoires" publié par l'ARF et la FING, sous la direction de Christian Paul.

Pour lire seulement l'intro de l'article ...

Lire la suite...

jeudi 8 mars 2007

Clip de Kamini ou Pub en catimini, cherchez le Buzz ...


Ce matin dans ma boîte mail, deux messages attirent mon attention : une invitation à découvrir une nouveauté et une sollicitation pour annoncer sur mon blog le lancement d'un nouveau cursus de formation.

De ces deux infos, j'ai choisi de n'en diffuser qu'une, celle justement qui ne me demandait rien d'autre que de découvrir, selon mon bon plaisir.

Je vous communique donc l'annonce de la sortie du dernier clip de Kamini, "J'suis blanc", à découvrir sur son site en cliquant sur l'image ci-contre.

Je tairais le nom de la formation qui souhaite former les futurs spécialistes du web marketing et du design de site qui surfe sur le vague du web 2,5 (pour faire une moyenne entre le 2.0 martelé et le 3.0 annoncé). Pourtant, c'est un bon pote à moi qui me le demande ...

Pour en savoir plus sur les raisons de mon choix ...

Lire la suite...

samedi 3 février 2007

Intelligence collective & responsabilité individuelle

Hoax=canularCette semaine, à quelques jours d'intervalle, j'ai reçu pour la Nième fois  deux mails de type "hoax" (canular) circulant en chaine sur internet.

Le premier, envoyé par un membre de ma famille à tout son carnet d'adresses, annonçait une soi-disant offre spéciale d'un fabricant mondialement connu proposant des téléphones modiles gratuits.
http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/hoax.php?idArticle=49108

Le second, envoyé sur une liste de discussion de la coopérative d'activité qui héberge mon activité, appelait des donneurs de moelle osseuse à se manifester pour sauver Noëlie, une petite fille d'un an atteinte de maladie rare.
http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/hoax.php?idArticle=15539

Source image : ID-Réseaux

Lire la suite...

mercredi 31 janvier 2007

Mettez un humain dans votre moteur de recherche

bouteille à la mer
Il y a plein de façon d'arriver sur ce blog, certains sont passés par des liens en provenance d'autres sites, d'autres ont tapé l'adresse directement ou bien ont ouvert leur liste de favoris, et puis il y a ceux qui arrivent au hasard des requêtes sur les moteurs de recherche....

Voici un florilège des demandes qui ont permis à certains visiteurs d'arriver sur ce blog (entre parenthèse la position dans la liste des résultats) :

  • "les mots clés de l'identité et de le nationalité" tapé dans Windows Live MSN (6e position)
  • "savoir écrire pour les voeux" tapé dans Windows Live MSN (6e position)
  • "astuce pour élargir chaussures neuves" tapé dans le moteur de recherche du fournisseur d'accès Alice (8e position)
  • "donde esta el amor" tapé dans Mozbot (17e position) [trad. : où est l'amour ?]
  • "comment toucher les royalties fonctionnaire" tapé dans google (6e position)

A la lecture de ces interrogations, je me sens comme un promeneur sur le plage qui aurait trouvé une bouteille jetée à la mer, contenant un appel au secours improbable.

On aurait presque envie de répondre à toutes ces questions ... en imaginant un service de réponse aux requêtes perdues dans le cyberespace. ça pourrait s'appeler, "Mettez un humain dans votre moteur de recherche !".
Un océan d'appels en détresse s'ouvre devant moi !

lundi 8 janvier 2007

Le mythe de la métaphore


Au cours de mes dernières pérégrinations sur le net, j'ai découvert une mine d'informations sur le site MultimédiaLab créé et animé par Marc Wathieu, qui enseigne les arts numériques à l'ERG - École de Recherche Graphique - à Bruxelles, et Communication visuelle et Techniques infographiques à la HEAJ - Haute-École Albert Jacquard - à Namur.

J'ai été accroché par un article d'Alan Cooper que Marc a traduit pour nous de l'anglais et qui s'intitule "Le mythe de la métaphore".

Lire la suite...

dimanche 19 novembre 2006

Sur le « métier », tu renoueras les fils de ton histoire et tisseras de nouveaux liens

métier à tisser dogonJe retiens de l'animation durant un peu plus d'un an avec Pascale Puechavy de l'atelier "métier & citoyenneté" organisé par les Ateliers de la Citoyenneté, le plaisir à chaque fois renouvelé de retrouver des personnes avec qui, bien que n'étant ni amis, ni collègues de travail, ni familiers, j'ai pris l'habitude de partager petit à petit une intimité, de par le simple fait de se raconter les uns aux autres.

L'exercice auquel nous nous sommes livrés ensemble [chacun à tour de rôle raconte son parcours personnel et professionnel, en cherchant à déceler les passerelles, les connexions permettant de passer de l'un à l'autre, à expliquer les points de rupture et les axes de continuité], requiert la patience et la minutie de celui qui doit déméler un écheveau. Mettre de l'ordre dans son histoire de vie au travail ou avec le travail (c'est à dire parfois sans), c'est aussi réintroduire des épisodes que nous avons appris à masquer dans nos CV.

Lire la suite...

lundi 1 mai 2006

Puisque nous ne pouvons pas faire l'économie du Politique, alors imaginons une autre écologie du Politique

Article publié dans la Lettre des Ateliers de la Citoyenneté N°38 - mai 2006

Quelques réflexions suite à l'atelier/débat organisé le 22 avril 2006 par les Ateliers de la Citoyenneté autour de la question "C'est quoi faire de la politique aujourd'hui ? pour une approche citoyenne non partisane du débat électoral »

Chassez le Politique et il revient au galop

Suite à deux ans de participation active et enthousiaste aux Ateliers de la Citoyenneté, j'ai l'impression d'y trouver un espace ouvert à la réflexion et à l'échange, la perspective d'une citoyenneté entreprenante, préoccupée de la vie dans la Cité, mais au-delà des clivages politiques, et des querelles de clocher associatives.

Bref, un lieu où chacun ne représentant que lui-même, parle de ses idées ou questionnements à partir de sa vie, de ses expériences, de ses projets et aspirations.

Et puis voilà que, chassé de ma vie par la porte, le Politique fait irruption par la fenêtre. J'avais feint de l'oublier, comme mis entre parenthèses, pour me concentrer sur la recherche ou le perfectionnement d'autres façons de s'engager dans la vie de la Cité : engagement professionnel, militantisme associatif, choix d'une école alternative, comportement de consommateur éco-citoyen, recherche de ce que pourrait-être une « attitude citoyenne » dans la vie de tous les jours.

Mais l'actualité nationale ou internationale est souvent là pour nous le rappeler, nous ne pouvons pas faire l'économie du Politique. Impossible de vivre dans une bulle et de faire l'impasse sur ce mode d'intervention sur le monde : chassez le Politique ... et il revient au galop !

Lire la suite...

dimanche 15 janvier 2006

Identité, nationalité, citoyenneté

Article publié dans la Lettre des Ateliers de la Citoyenneté N°34 - janvier 2006


Je suis né en France d'un père péruvien et d'une mère française, née dans ce qui était le Soudan français (aujourd'hui Mali). Tous les dix ans, à chaque fois que je dois renouveler ma carte nationale d'identité, il me faut prouver ma nationalité française à l'administration, puisque mes deux parents sont nés « à l'étranger ».

Que le Soudan ait été à l'époque un territoire français semble n'avoir aucune importance aux yeux des fonctionnaires de l'Etat civil et que mon père ait choisi par la suite la nationalité française, encore moins.

Si ce renouvellement est à chaque fois source de tension avec l'administration, j'ai au moins la chance d'être né en France. Pour mes frères et soeurs, qui ont eu le mauvais goût de naître au Pérou, c'est un véritable parcours du combattant !

Je n'ose imaginer ce que cela serait si j'avais la peau basanée et un nom à consonance plus exotique...

 

Ce préliminaire autobiographique vous aidera, je l'espère, à mieux comprendre mon attachement à dissocier les questions de citoyenneté, de celles de nationalité ou d'identité. Ce n'est pas notre Carte Nationale d'Identité qui fait de nous des citoyens de plein droit !

 

Pour moi, il existe un lien profond entre les trois valeurs gravées aux frontons de la République et les notions d'identité, de nationalité et de citoyenneté. L'identité trouve sa source dans la Liberté, la nationalité naît dans le creuset de l'Egalité et la citoyenneté se fonde sur le principe de Fraternité. C'est la réflexion encore à l'ébauche que je vais tâcher d'amorcer ici.

Lire la suite...

samedi 15 janvier 2005

La place des TIC dans les « savoirs de base » à l’Ecole

Outil ou finalité ?

A l’heure où le gouvernement annonce le Nième projet de réforme de l’Education Nationale, un élément du débat a attiré mon attention. Il est question de mettre l’accent à l’Ecole sur les « savoirs de base » et veiller à ce que chaque enfant valide au cours de sa scolarité la maîtrise d’un « socle commun de connaissances ». La définition de ce qui doit figurer dans ces fondamentaux, a fait et fera sans doute encore l’objet de grandes discussions. On y trouve : maths, français, culture générale, une langue étrangère ... et les Technologies de l’information et de la Communication. Parmi les grands absents de ce Quinté gagnant : les disciplines d’expression artistiques et les activités sportives.

Lire la suite...

page 2 de 2 -