Rencontre Initiale Consommation

5 initiatives étaient représentées pour témoigner de leur expérience :

  • L'épicerie sociale et solidaire (Lyon 4e) portée par l'association La passerelle d'eau de Robec et représentée par Sophie Robert,

  • Artisanat SEL (Lyon 2e), association intervenant dans le commerce équitable d'artisanat en provenance d'Asie du sud-est, de Madagascar et du Pérou, représentée par son président M. Buthion,

  • Les paniers de Martin, SARL créée par Martin Deslandres qui distribue sur Lyon et ses environs des paniers de produits issus de l'agriculture biologique locale.

  • De l'autre côté de la rue, épicerie de quartier (Lyon 3e) géré sous forme de SCOP, qui achète directement ses produits sans intermédiaires auprès de producteurs locaux, représenté par Romain.

  • Le réseau des AMAP Rhône-Alpes animé par l'Alliance Paysans Ecologistes Consommateurs, représenté par Fantine Olivier.

Deux heures d'échanges riches, des contacts qui se nouent pour développer d'autres idées, une bonne soirée quoi !

La présence en début de soirée d'une personne vivant dans la rue nous a interpellé (au sens propre du terme), bouleversant un peu les règles du débat citoyen bien rodé où tout le monde s'écoute poliment. Ses propos étaient cohérents et impertinents, assez dérangeant pour nous autres petits bourgeois bien pensants confortablement installés dans lnos idées généreuses, mais la colère était trop forte et le niveau d'alcoolémie trop élevé pour que la conversation puisse s'engager durablement. Dommage.

La leçon que j'en retire : il faut renouveler les formes du débat citoyen pour qu'il puisse être accessible à tout le monde, y compris les marginaux dont les attitudes et les propos dérangent. Parler de citoyenneté dans des cercles d'initiés, cela n'a pas de sens et pas d'avenir.