Même si le rôle du modérateur peut paraître ingrat (veiller au respect du temps, à l'équilibre des temps de parole des intervenants comme des questions de la salle, éviter les dérapages, les attaques personnelles, recentrer le débat si la discussion s'égare,...), j'avoue que j'ai toujours beaucoup de plaisir à jouer ce rôle d'arbitre.

Cela demande de l'attention aux autres, de la discrétion et de l'économie d'efforts. Etre totalement présent, prêt à intervenir vigoureusement si nécessaire, mais de la façon la plus transparente possible, en retrait du débat sur le fond, pour ne pas gêner l'échange entre les protagonistes.

Il m'arrive souvent d'être sollicité pour animer des tables rondes sur des sujets dont je suis spécialiste et cette situation est très inconfortable ... et frustrante. On est toujours tenté de poser les questions que la salle ne pose pas, d'apporter les réponses que les intervenants n'apportent pas ...

On est dans la position de l'avant-centre à qui l'on confierait la mission de juge de touche : contre-emploi !

Grâce à mon renfort extérieur, les organisateurs ont pu intervenir eux aussi dans le débat, et cela aurait été dommage qu'ils s'en privent car ils avaient plein de choses à dire.

Aussi si vous organisez des débats sur des sujets de socitété sur lesquels je ne connais rien, n'hésitez pas à me contacter ça m'intéresse d'autant plus...