Je souscris à l'inquiétude de Michel Briand exprimée dans son article : Les accès publics wi-fi sous contrôle d’une liste blanche ? et j'invite les lieux d'accès publics à internet à se mobiliser sur cette question d'actualité.

J'ai publié à mon tour sur le site de CRéATIF un article sur cette question : "L'accès à internet n'est pas une liberté fondamentale" ( C’est le député Franck Riester, rapporteur du projet de loi « Création et Internet » qui l’a dit).

La Quadrature du Net, une initiative de Philippe Aigrain et Jérémie Zimmermann, appelle aujourd’hui les auteurs, éditeurs, webmestres de sites web français à procéder à un black-out volontaire de leurs sites jusqu’à l’examen de la loi par l’assemblée nationale en mars.

Cette action menée en Nouvelle-Zélande vient d’aboutir au recul du gouvernement qui souhaitait imposer un principe de "riposte graduée", comme le projet de loi en France .

Voilà pourquoi le fond du web est noir en ce moment ...