Bibliothécaires professionnels et bénévoles, agents de développement culturels, acteurs associatifs ... ces intermédiaires de l'action culturelle sont de plus en plus amenés à jouer un rôle important dans la médiation des Technologies de l'Information et de la Communication.
Cela fait plusieurs années que je défends l'idée que l'usage des ordinateurs est un truc trop sérieux pour être laissés aux seuls mains des informaticiens :-)
En poussant le bouchon un peu plus loin, on pourrait avancer que l'initiation à l'informatique et à l'internet, gagne à être conduite par des non-spécialistes. Je pense que nous aurions beaucoup à gagner à rattacher cette activité, au champs de la médiation culturelle.