Savoir en actes

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - évaluation

Fil des billets

samedi 16 juin 2012

Quelles politiques publiques pour résorber les inégalités numériques ?

Article publié dans les Cahiers du Développement Social Urbain N°55 (1er semestre 2012)

Depuis 15 ans les initiatives se multiplient pour développer l’accès au numérique, que ce soit de la part de l’Union européenne, de l’État ou des collectivités locales. Cependant, le bilan est plutôt contrasté et beaucoup reste à faire pour développer l’accompagnement aux usages qui est un levier majeur de la lutte contre les inégalités numériques

"Avec le recul, on peut avancer que la lutte contre la fracture numérique a servi de cheval de Troie aux lobbies des industriels et opérateurs : réduire les inégalités numériques a visé surtout la compétitivité des territoires et beaucoup moins la résorption des disparités de compétences et d'usages entre les citoyens ..."

[REM : L'article se termine par deux propositions concrètes, ce qui pourra paraître pas très ambitieux :-) J'ai par le passé été plus inspiré ! Mais par temps de crise et devant l'absence de portage politique, il me semble plus réaliste et pertinent de proposer aux professionnels de la Politique de la Ville, principaux lecteurs de cette revue, une meilleure utilisation et coordination des moyens existants]

Lire la suite...

dimanche 28 novembre 2010

Les pires pratiques en matière d'usages des TIC en Education

Dans un article précédent, j'évoquais un article passionnant d'Hubert Guillaud dans InternetActu (repris aussi sur Le Monde.fr), dont la suite est publié cette semaine :  La technologie peut-elle éliminer la pauvreté ? (2/2).

En recherchant des références en ligne, pour documenter mon commentaire posté en bas de cet article, j'ai trouvé quelques perles que je m'empresse de partager.

Teacher's Desk

Dans un billet d'avril 2010 sur son blog Edutech, Michael Trucano dresse une liste des « pires pratiques en matière d'usage des TIC en Education ».

Les blogs fourmillent de ces listes de « best of » en 10 points, pas toujours bien inspirées et quelques fois établies à la vas-vite. Celle-ci m'a tout de suite plu car elle recense les principaux obstacles rencontrés par les projets innovants, plutôt que de donner une liste de recettes des trucs qui marchent, communément appelées « bonnes pratiques ». De plus le Monsieur n'est pas n'importe qui et il s'appuie sur un énorme travail de synthèse et de recherches en matière d'évaluation. (voir références en bas d'article)

1. Lacher du matériel dans les écoles en espérant que la magie opère ("Dump hardware in schools, hope for magic to happen")

2. Vouloir installer ailleurs des solutions conçues pour le contexte éducatif des pays de l'OCDE

3. Se préoccuper des contenus éducatifs seulement après que tout le matériel ait été déployé

4. Croire qu'il suffit juste d'importer des contenus pédagogiques déjà créés ailleurs

5. Ne pas observer, ne pas évaluer (en particulier, la question de l'impact de l'usage des TIC en éducation)

6. Parier gros sur une technologie qui n'a pas encore fait ses preuves (surtout si elle est repose sur des normes propriétaires et fermées) ou sur un seul fournisseur, sans alternative

7. Ne pas prendre en compte (ou reconnaître) le coût réel total de l'opération ou achat (sous-estimer les coûts induits) (

8. Ne pas se préoccuper des questions d'équité d'accès aux TIC

9. Ne pas former les enseignants, ni les directeurs d'écoles, sur ces sujets

10. A vous de compléter …

A propos de Michael Trucano.

Spécialiste des usages des TIC en Education, il travaille sur le projet infoDev porté par la Banque Mondiale. Il a publié notamment en 2005 un rapport intitulé « Impact des TIC sur l'apprentissage & la réussite. Une cartographie des connaissances sur les technologies de l'Information et de la Communication en Education »

Trucano, Michael.  2005. Knowledge Maps : ICTs in Education.  Washington, DC: infoDev / World Bank. (à télécharger sur : http://www.infodev.org/en/Publication.8.html)

Une synthèse des conclusion en 4 pages sera sans doute plus accessibles au plus grand nombre

(à lire et télécharger sur : http://www.infodev.org/en/Publication.154.html)

Les questions qui ont guidé ce rapport de synthèse :

  1. Comment les TIC sont-elles réellement utilisées dans le domaine de l'éducation ?

  2. Que savons-nous à propos de l'impact des TIC sur l'apprentissage ?

  3. Que savons-nous à propos de l'impact des TIC sur la motivation des étudiants et leur implication dans l'apprentissage ?

jeudi 8 avril 2010

La tête dans les nuages ...

En ce moment, je fais de la veille sur différents sujets et différents outils. Une image valant mieux qu'un long discours, cela donne ceci :

Il s'agit d'une représentation graphique du nuage de tags de mes signets stockés à l'aide de Delicious, outil de gestion collaborative en ligne de signets que j'utilise le plus souvent. Est-il nécessaire de préciser que la taille des mots-clés est proportionnelle au nombre de références indexées avec ce marqueur ?

Cela donne une vison assez réaliste de ce qui m'a occupé l'esprit depuis ces deux ou trois dernières années (avant je n'utilisais pas delicious).

Cette image a été réalisée à l'aide du site Wordle qui permet de créer et de configurer facilement (choix des polices, couleurs, orientation du texte, ...) des nuages de mots à partir d'une liste saisie, d'une adresse de page web ou d'un compte delicious.

samedi 28 juillet 2007

Diatribe sur "les deux grands systèmes du Monde"

Galilée - Dialogue sur les deux grands systèmes du monde

La semaine dernière, j'ai reçu la sollicitation d'une collectivité ayant organisé un appel à projets innovants dans le domaine des usages des TIC et souhaitant me confier l'expertise d'un des projets candidats. J'accepte la proposition qui rentre dans un de mes champs de compétence, à savoir l'ingénierie pédagogique, et attend qu'on m'adresse le dossier à expertiser, en toute confidentialité.

Cette semaine j'apprends que finalement je ne pourrais pas être retenu comme expert sur ce dossier, car celui-ci pourrait peut-être avoir des liens avec certains projets dans lesquels je suis engagé.  Bien que je ne connaisse absolument pas le porteur de ce projet dont je n'avais jamais entendu parlé, j'ai poliment répondu que je comprenais bien qu'il était difficile d'être juge et partie... mais en fait,  je ne comprends pas bien ce choix et je l'ai plutôt « saumâtre » !
J'ai le sentiment très désagréable d'être suspecté a priori de parti pris, de partialité, et d'incapacité à émettre un diagnostic pondéré et équitable, sous prétexte que je suis moi-même acteur de ce domaine. C'est un peu comme si j'étais victime d'une espèce de procès d'intention, d'un délit de « sale gueule »  ... Difficile de se défendre contre cela.

Que me reproche-t-on exactement ? Je ne sais pas bien et j'écris cet article pour essayer de le comprendre, à la lumière d'autres expériences.

Illustration : Couverture originale de l'ouvrage de Galilée "Dialogue sur les deux grands systèmes du monde" publié en 1632.(Source : wikipedia)

Lire la suite...

dimanche 15 avril 2007

2010, internet pour tous ?

Je viens de passer une partie du week-end a rédiger un article politique de fond, afin de passer au crible "15 mesures pour réduire la fracture numérique" proposées par "Renaissance numérique", un think tank rassemblant dirigeants d’entreprises du monde du net et universitaires.

Le résultat de ces cogitations qui mûrissent depuis quelques semaines se trouve sur le site de CRéATIF :
« 2010, Internet pour tous », lecture critique des propositions de "Renaissance numérique

Cela m'a donné envie de me recoller à ce genre d'exercice. Les prochaines cibles en vue seront le dernier rapport de Michel Rocard "République 2.0" et l'excellent livre "Le défi numérique des territoires" publié par l'ARF et la FING, sous la direction de Christian Paul.

Pour lire seulement l'intro de l'article ...

Lire la suite...