Savoir en actes

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - compétences

Fil des billets

dimanche 22 juillet 2012

La médiation numérique : une posture professionnelle

La Médiation numérique : une posture professionnelle

Le médiateur numérique doit savoir être tour à tour :

  • un passeur, à l’interface de cultures et d’univers différents,
  • un facilitateur, qui encourage l’échange de savoirs d’usager(s) à usager(s),
  • un ambassadeur, qui valorise les projets des habitants du territoire,
  • un pollinisateur, qui colporte de projet en projet les idées et les bonnes pratiques,
  • une personne-ressource, mettant ses compétences au service d’actions transversales,
  • un « fainéant », dans le sens où il n’hésite pas à copier ou s’inspirer de ce qui marche ailleurs.

Lire la suite...

lundi 16 janvier 2012

Médiation numérique et territoire : des acteurs en réseau au service du citoyen

(Ce texte a été publié, dans une version légèrement raccourcie, dans le magazine ARCHIMAG N° 250 Décembre 2011-Janvier 2012)

Le médiateur numérique : passerelle entre l'usager et l'administration

Une notion polysémique

Dans un article précédent, nous avons développé les enjeux et les bonnes pratiques de la « médiation numérique » dans l'univers des institutions culturelles, bibliothèques et musées.

Ce terme de médiation numérique est utilisé aujourd'hui dans le domaine de l'aménagement numérique du territoire et de l'accompagnement des usages, dans un sens assez différent, mais complémentaire. Dans cet univers professionnel, la médiation numérique consiste à accompagner des publics variés vers l'autonomie dans les usages quotidiens des technologies, services et médias numériques.

 Au delà des ateliers d'initiation aux outils, il s'agit aussi de mettre en oeuvre des projets permettant aux participants de s'approprier des usages en situation : réalisation d'un site sur la mémoire et le patrimoine local, tournoi de jeux vidéos en doublette parent-enfant, rencontre-débat sur les libertés et responsabilités individuelles dans l'usage des réseaux sociaux ...

 Ce qui est au coeur de la médiation, ce qui en est l'enjeu et l'objet principal, c'est la relation tendue et parfois conflictuelle que l'humain entretient avec les technologies numériques.

« Médiation culturelle via le numérique » versus« médiation homme/technologies numériques » ? Nous voici en présence de facettes différentes de la médiation numérique. Ces facettes sont pourtant davantage complémentaires qu'opposées, et l'univers des bibliothèques se trouve au carrefour de ces approches qui diffèrent dans la méthode.

Lire la suite...

vendredi 19 novembre 2010

La capacité à être bien intentionné est une denrée rare ...

Ainsi parle Kentaro Toyama (blog), professeur à l’école d’information de Berkeley, ancien informaticien pour Microsoft Research en Inde et membre de l’ONG ICT4D (Information and Communication Technologies for Development), dans le dernier numéro de la Boston Review consacré à la question : “La technologie peut-elle éliminer la pauvreté ?”

One Mouse per Child

"One Mouse per Child" ou A chacun sa souris ...
image tirée d'une présentation de Kentaro Toyama lors de TEDx à Tokyo - mai 2010

C'est Hubert Guillaud qui nous fait découvrir ce témoignage dans un article très complet d'InternetActu du 19/11/2010. En voici un court extrait, j'espère qu'il vous donnera envie d'aller lire la suite :

“Si je devais résumer tout ce que j’ai appris via l’ICT4D, il serait le suivant : la technologie – peu importe sa conception, même si elle est brillante – magnifie les intentions et les capacités de l’homme. Elle n’est pas un substitut. Si vous avez une base de gens compétents et bien intentionnés, alors la technologie appropriée peut amplifier leur capacité et déboucher sur des réalisations étonnantes.” Dans les autres cas, la technologie ne sait pas renverser une situation difficile. L’arrivée d’internet dans les villages ne suffit pas à les transformer. “La technologie est une loupe parce que son impact est multiplicatif, mais en ce qui concerne le changement social, il ne s’additionne pas. Dans le monde développé, il y a une tendance à voir l’internet et d’autres technologies comme nécessairement additives, parce que les contributeurs y ajoutent une valeur positive. Mais leurs apports bénéfiques sont subordonnés à une capacité d’absorption des utilisateurs qui est souvent absente du monde en développement. La technologie a des effets positifs que dans la mesure où les gens sont prêts et capables de l’utiliser de manière positive. Le défi du développement international, c’est que, quel que soit le potentiel des communautés pauvres, la capacité à être bien intentionné est une denrée rare et la technologie ne peut pas rattraper ce déficit.”

mardi 14 septembre 2010

Littératie numérique au Canada

En réponse à la consultation sur l'économie numérique lancée en mai 2010 par le ministre de l'Industrie du Canada, le Réseau Éducation‐Médias a rendu public le 7 juillet dernier, un mémoire d'une cinquantaine de pages, intitulé : « Littératie numérique au Canada : de l'inclusion à la transformation »

Litteracie Numerique

Lire la suite...

samedi 28 juillet 2007

Diatribe sur "les deux grands systèmes du Monde"

Galilée - Dialogue sur les deux grands systèmes du monde

La semaine dernière, j'ai reçu la sollicitation d'une collectivité ayant organisé un appel à projets innovants dans le domaine des usages des TIC et souhaitant me confier l'expertise d'un des projets candidats. J'accepte la proposition qui rentre dans un de mes champs de compétence, à savoir l'ingénierie pédagogique, et attend qu'on m'adresse le dossier à expertiser, en toute confidentialité.

Cette semaine j'apprends que finalement je ne pourrais pas être retenu comme expert sur ce dossier, car celui-ci pourrait peut-être avoir des liens avec certains projets dans lesquels je suis engagé.  Bien que je ne connaisse absolument pas le porteur de ce projet dont je n'avais jamais entendu parlé, j'ai poliment répondu que je comprenais bien qu'il était difficile d'être juge et partie... mais en fait,  je ne comprends pas bien ce choix et je l'ai plutôt « saumâtre » !
J'ai le sentiment très désagréable d'être suspecté a priori de parti pris, de partialité, et d'incapacité à émettre un diagnostic pondéré et équitable, sous prétexte que je suis moi-même acteur de ce domaine. C'est un peu comme si j'étais victime d'une espèce de procès d'intention, d'un délit de « sale gueule »  ... Difficile de se défendre contre cela.

Que me reproche-t-on exactement ? Je ne sais pas bien et j'écris cet article pour essayer de le comprendre, à la lumière d'autres expériences.

Illustration : Couverture originale de l'ouvrage de Galilée "Dialogue sur les deux grands systèmes du monde" publié en 1632.(Source : wikipedia)

Lire la suite...

samedi 3 février 2007

Intelligence collective & responsabilité individuelle

Hoax=canularCette semaine, à quelques jours d'intervalle, j'ai reçu pour la Nième fois  deux mails de type "hoax" (canular) circulant en chaine sur internet.

Le premier, envoyé par un membre de ma famille à tout son carnet d'adresses, annonçait une soi-disant offre spéciale d'un fabricant mondialement connu proposant des téléphones modiles gratuits.
http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/hoax.php?idArticle=49108

Le second, envoyé sur une liste de discussion de la coopérative d'activité qui héberge mon activité, appelait des donneurs de moelle osseuse à se manifester pour sauver Noëlie, une petite fille d'un an atteinte de maladie rare.
http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/hoax.php?idArticle=15539

Source image : ID-Réseaux

Lire la suite...

mercredi 31 janvier 2007

Mettez un humain dans votre moteur de recherche

bouteille à la mer
Il y a plein de façon d'arriver sur ce blog, certains sont passés par des liens en provenance d'autres sites, d'autres ont tapé l'adresse directement ou bien ont ouvert leur liste de favoris, et puis il y a ceux qui arrivent au hasard des requêtes sur les moteurs de recherche....

Voici un florilège des demandes qui ont permis à certains visiteurs d'arriver sur ce blog (entre parenthèse la position dans la liste des résultats) :

  • "les mots clés de l'identité et de le nationalité" tapé dans Windows Live MSN (6e position)
  • "savoir écrire pour les voeux" tapé dans Windows Live MSN (6e position)
  • "astuce pour élargir chaussures neuves" tapé dans le moteur de recherche du fournisseur d'accès Alice (8e position)
  • "donde esta el amor" tapé dans Mozbot (17e position) [trad. : où est l'amour ?]
  • "comment toucher les royalties fonctionnaire" tapé dans google (6e position)

A la lecture de ces interrogations, je me sens comme un promeneur sur le plage qui aurait trouvé une bouteille jetée à la mer, contenant un appel au secours improbable.

On aurait presque envie de répondre à toutes ces questions ... en imaginant un service de réponse aux requêtes perdues dans le cyberespace. ça pourrait s'appeler, "Mettez un humain dans votre moteur de recherche !".
Un océan d'appels en détresse s'ouvre devant moi !

dimanche 19 novembre 2006

Sur le « métier », tu renoueras les fils de ton histoire et tisseras de nouveaux liens

métier à tisser dogonJe retiens de l'animation durant un peu plus d'un an avec Pascale Puechavy de l'atelier "métier & citoyenneté" organisé par les Ateliers de la Citoyenneté, le plaisir à chaque fois renouvelé de retrouver des personnes avec qui, bien que n'étant ni amis, ni collègues de travail, ni familiers, j'ai pris l'habitude de partager petit à petit une intimité, de par le simple fait de se raconter les uns aux autres.

L'exercice auquel nous nous sommes livrés ensemble [chacun à tour de rôle raconte son parcours personnel et professionnel, en cherchant à déceler les passerelles, les connexions permettant de passer de l'un à l'autre, à expliquer les points de rupture et les axes de continuité], requiert la patience et la minutie de celui qui doit déméler un écheveau. Mettre de l'ordre dans son histoire de vie au travail ou avec le travail (c'est à dire parfois sans), c'est aussi réintroduire des épisodes que nous avons appris à masquer dans nos CV.

Lire la suite...